L'atelier d'architecture

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 2 juillet 2014

Ouverture de chantier à Saint Romain de Colbosc

Le projet de cette maison d'habitation de plain pied s'organise selon un plan en U qui entoure les murs en brique d'un ancien bâtiment agricole. Il s'agit en quelque sorte d'une opération de retournement architectural, le bâtiment ancien devient un vide au centre de la nouvelle maison. La présence des murs anciens, outre le caractère que cela confère aux espaces intérieurs, permet de renforcer l'inertie thermique de cette maison construite en bois.

L'espace central réalisé sera couvert et fermé par une verrière. Il aura la fonction de patio intérieur. Exposé au Sud, ce volume vitré viendra compléter les qualités bioclimatiques de l'ensemble et fera le lien entre l'espace jour et l'espace nuit.

26.jpg

 L'entreprise angevine ABC-Ouest procède ici au montage des premiers murs. L'ensemble a été préfabriqué dans ses ateliers de Beaufort-en-Vallée. On constate sur cette image l'épaisseur importante (30 cm) de ces murs en bois. Les critères de construction de cette maison sont ceux d'une maison passive : 25 cm d'isolation dans le sol, 30 dans les murs et 40 dans les combles. Les besoins en énergie (chauffage, eau chaude, ventilation et équipements) calculés selon la règlementation thermique 2012 annoncent 47 kW/h e.p. par m² et par an ce qui réalise une performance nettement améliorée par rapport au niveau BBC (bâtiment basse consommation). Cette réalisation préfigure la future réglementation thermique prévue pour 2020. Les calculs thermiques sont établis par le bureau d'études OPTIBATI à Hauville.

   08.jpg C'est l'entreprise de maçonnerie Benoît FEUILLOLEY à Saint-Vincent-de-Cramesnil qui a réalisé l'ensemble du support de cette maison : fondations, soubassements, isolation complète su sol et la dalle en béton armé. Cette même entreprise a procédé à l'ouverture de nouveaux passages à travers les maçonneries anciennes et à la restauration des surfaces en briques destinées à rester apparentes.

 Vue générale du projet architectural

 Photographie du bâtiment agricole initial avant le début des travaux.

Aménagement de l'internat du lycée Saint Anselme à Bernay

Autre actualité de l'atelier, l'achèvement des travaux d'aménagement de 20 chambres d'internat au lycée Saint Anselme de Bernay dans l'Eure. Ce chantier de 6 mois consista dans la transformation intérieure d'un bâtiment existant. 4 salles de classe ont été redécoupées chacune en 5 chambres.

 Un espace lavabo-douche est intégré à chaque chambre.

 L'ensemble des réseaux sont préparés avant le cloisonnement des chambres : eau chaude, eau froide, chauffage, ventilation, électricité et système de sécurité incendie.

 Les gaines de la nouvelle centrale de ventilation hygroréglable installées dans les combles du bâtiment.

20.jpg

vendredi 11 avril 2014

En attendant les meubles

Au Pôle environnemental solidaire de Beaumesnil, les équipements techniques ont été mis en services (la charge de la masse thermique, le chauffage, la production d'eau chaude solaire et la ventilation). La réception des travaux est prononcée, les peintures sont terminées, Le vernis du sol en béton est appliqué, le menuisier pose les plinthes du rez-de-chaussée.

En attendant les meubles qui doivent être livrés en cette fin de semaine, c'est l'occasion de quelques prises de vue.

1.jpg

2.jpg

Deux réunions se sont déjà tenues dans la salle principale dont l'assemblée générale de l'association 1001 Légumes samedi dernier.

mercredi 27 novembre 2013

Opérations préalables à la réception des ouvrages

C'est la fin du mois de novembre, nous avons un peu de retard par rapport au calendrier prévisionnel mais c'est maintenant l'heure des peintures et des enduits décoratif intérieurs. Les derniers équipements sont en cours et nous attendons encore la pose des capteurs solaires thermiques pour la production d'eau chaude. 06.jpg

01.jpg

03.jpg

A l'étage, les encadrements des fenêtres de toiture on été agrandis afin d'augmenter la lumière naturelle dans les chambres et le confort visuel.

A l'extérieur, l'entreprise GIRARD, en charge des terrassements, achève le construire les réseaux et commence la mise en forme des abords du pôle environnemental solidaire. 04.jpg

Lundi, on a trouvé un triton au fond d'un regard en ciment. Il est en fait piégé car dans l'impossibilité de remonter vers l'extérieur. Les secours s'organisent pour lui permettre de sortir. Après identification, il s'agit du fameux triton crêté, une espèce protégée et déjà repérée à plusieurs reprises sur le site de l'association 1001 Légumes. 02.jpg

mardi 3 septembre 2013

Test d'étanchéité à l'air

Profitant de la relative tranquillité du mois d'août pour les activités du bâtiment, l'entreprise MVB de Bernay a procédé à la délicate opération de pose des vitrages de la verrière. La façade principale de la maison se trouve donc dorénavant "sous verre".

Toutes les menuiseries extérieures étant en place, comme convenu dans le cadre du programme PREBAT, deux ingénieurs du CEREMA (centre d'étude et d'expertise - anciennement CETE), ont procédé lundi 2 septembre à des tests d'étanchéité à l'air de l'enveloppe du bâtiment. Il s'agit de mesurer l'importance des entrées d'air interstitielles (ou parasites) qui restent présentes dans les murs, autour des vitrages ou en toiture. Plus les entrées d'air parasites sont nombreuses et plus il est difficile d'atteindre un bon niveau d'économie de chauffage. Pour les niveaux d'isolations requis aujourd'hui dans les bâtiments BBC (bâtiments basse consommation), ce paramètre est pratiquement aussi important que l'épaisseur de l'isolation mise en place. Pour mesurer cette étanchéité à l'air donc, l'une des portes extérieure est remplacée par une bâche étanche percé d'un large ventilateur. L'ensemble du volume intérieur est mis en dépression et un ordinateur traduit la vitesse de rétablissement de la pression normale en une surface représentant l'ensemble des ouvertures parasites. La note obtenue lors de ce test est de 0,5. Je ne précise pas l'unité de mesure utilisée car cela obligerait à des explications techniques plus longues mais il faut savoir que le maximum qu'il ne fallait pas dépasser est de 1,7. Ce test est donc tout à fait satisfaisant.
Pendant la mise en dépression, l'opérateur promène un générateur de fumée à l'extérieur afin d'identifier les éventuelles entrées d'air. On les trouve souvent autour des fenêtres mais ici elles sont rares.

mardi 16 juillet 2013

15 Juillet 2013

Voici les photos prises lors de la réunion de chantier au pôle environnemental solidaire lundi 15. Dehors il fait chaud. Dans les combles, la température est douce du fait de l'isolation disposée le long des rampants de la toiture : au moins 30 cm de ouate de cellulose qui s'ajoutent aux 6 cm des panneaux de fibre de bois qui supportent la toiture ce qui fait un total de 36 cm d'épaisseur. IMG_9506_1024.jpg
L'entreprise MVB de Bernay a commencé le montage de la verrière bioclimatique qui protègera les façades Sud et Ouest. Les cadres en aluminium sont en places. La fabrication des vitrages toute hauteur peut maintenant être lancée. IMG_9502_1024.jpg

Au Nord, le bardage Douglas des charpentiers recouvre peu à peu l'isolation par l'extérieur. Cette teinte rouge ne restera pas avec le temps. Dans quelques mois elle sera déjà très atténuée et progressivement les planches deviendront grisées (quand il pleut) ou argentées (quand il y a du soleil). IMG_9513_1024.jpg
IMG_9500_1024.jpg

mardi 4 juin 2013

Les travaux progressent

Profitons des quelques rayons de soleil qui daignent enfin éclairer la campagne pour faire le point sur la progression des travaux.

Coté Nord, la mise en œuvre de l'isolation par l'extérieur commence par celle de la partie du mur qui restera en contact avec le sol. Là encore - comme pour isoler le sol intérieur - ce sont des plaques de liège expansé aggloméré qui seront posées.

Les murs en ossature bois du local en extension sont en place ainsi que sa toiture terrasse destinée à recevoir une végétalisation. Ces murs sont maintenant dans l'attente de recevoir une façade en planches de Douglas.

IMG_8891_1024_600.jpg IMG_8988_800_600.jpg

Coté Sud, en avant de la façade, les maçons ont réalisé les soubassements en béton brut destinés à recevoir la verrière bioclimatique. L'entreprise MVB, en charge de la réalisation de cette dernière, a présenté un échantillon de ce qui sera la partie supérieure.

IMG_8955_1024_600.jpg IMG_8973_800_600.jpg

A l'intérieur, les pièces en bois destinées à rester apparentes ont été décapées à la sableuse. Au mois d'avril, un premier chantier participatif a été organisé pour enduire et peindre les plaques gypse-cellulose qui sont maintenant disposées sur les solives par l'entreprise Combe afin de constituer le plafond pour l'ensemble du rez-de-chaussée.

IMG_8979_800_800.jpg

Les préparatifs sont lancés pour la mise en place prochaine - en même temps que l'ensemble des installations électriques - des nombreux appareils de mesure qui ont été décidés dans le cadre du programme PREBAT. Il s'agira de collecter, enregistrer et exploiter pendant deux années, l'évolution des conditions de température et d'humidité dans trois pièces différentes du gîte ainsi qu'à l'extérieur. Il s'agira également de relever le détail des consommations d'énergie thermique ou électrique sur chacun des équipements tels que le poêle à granulés, la centrale de ventilation double flux ou bien le système de production d'eau chaude sanitaire solaire. Et enfin, il s'agira de mesurer les effets et la contribution énergétique de la verrière bioclimatique en façade raccordée à la masse thermique dans le sol. Cela fera une quarantaine de mesures qu'il conviendra de relever et d'enregistrer automatiquement toute les heures. Ces informations devront être périodiquement exportées vers une plate-forme extérieure via la liaison Internet pour en permettre l'exploitation par les ingénieurs du Centre Technique et d'Equipement (CETE) installés au Grand Quevilly près de Rouen et missionnés par l'ADEME.

vendredi 12 avril 2013

PREBAT

Jeudi 11 avril 2013, le projet d'aménagement du pôle environnemental solidaire à Beaumesnil est officiellement entré dans le programme PREBAT 2012. PREBAT signifie programme de recherche pour l'efficacité énergétique dans le bâtiment. Une première édition de ce programme s'était déjà tenue en Haute Normandie en 2008. Cette seconde cuvée rassemble 5 projets dédiés à la rénovation de bâtiment existants.
Photo Bio.IS
L'ADEME (agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) est à l'initiative de cet appel à projet et le pilote du programme. Les projets de rénovation retenus ont en commun l'ambition d'un niveau élevé de performance en matière d'économie d'énergie et de qualité environnementale. La maison du potager de Beaumesnil, dans le cadre de ce programme, sera l'objet d'une instrumentation qui consiste à implanter une cinquantaine de capteurs ou de compteurs destinés à relever pendant deux ans des mesures de température ou d'énergie dans différentes pièces, à l'extérieur et sur les divers équipements techniques. Ces relevés seront analysés par le CETE (centre d'études techniques et d'équipement) de Normandie afin de comparer la théorie et la pratique. De telles informations sont précieuses notamment pour la préparation des réglementations thermiques à venir.
Pour assurer la communication autour de ce programme l'Ademe de Haute Normandie s'est adjoint les services de l'agence Bio Intelligence Service qui vient de mettre en ligne un site dédié :
batiment-hn.ademe.fr

mardi 26 février 2013

Une "masse thermique" c'est quoi ?

C'est le terme adopté par Monsieur Francis LEBRIS, thermicien et maître d'œuvre à Lorient pour nommer le dispositif qu'il a mis au point et qui est constitué par un important volume de cailloux disposé sous le sol du rez-de-chaussée de la construction. En général cette masse thermique occupe toute la surface de l'emprise bâtie et son épaisseur peut varier de 40cm à un mètre. Au fond de cette masse minérale aura été préalablement disposé un réseau de tubes dans lesquels viendra circuler de l'air chauffé par le soleil sous les ardoises de la toiture ou bien derrière une verrière. Un manteau isolant est disposé sur toute la périphérie du dispositif et au moins sur une partie du fond. Il n'y a pas d'isolation entre le dessus de la "masse" et le sol à proprement parlé de façon à ce que les quelques degrés accumulés diffusent progressivement dans l'espace habité.

Les observations indiquent que le décalage dans le temps entre le moment ou la chaleur circule dans les tubes et où elle est restituée dans la maison peut atteindre plusieurs semaines. Il y aurait donc un effet progressif d'accumulation thermique.

L'aménagement d'un pôle environnemental solidaire par l'association 1001 Légumes à Beaumesnil comprend la réalisation d'une masse thermique. L'air qui circulera dans le sol sera issu de la verrière bioclimatique dont il est prévu qu'elle occupe toute la façade exposée au soleil (quand il brille).

Voici quelques illustrations du chantier :

0360_1024.JPG    IM000019_M.JPG

jeudi 17 janvier 2013

Bonne année à tous

Carte_2013_121228_1024.jpg

L'entreprise de charpente HUBY a mis la maison à l'abri sous une bâche le temps de la trêve de Noël et du jour de l'an.

15.jpg 16.jpg

En décembre, l'entreprise GIRARD a creusé une tranchée de drainage qui, a terme, fera le tour complet de la maison. Le rôle de cette tranchée est multiple :

- assécher le sol jusqu'au fond de la masse thermique qui va être réalisé sous l'ensemble de la surface du gîte;

- collecter les eaux de pluie qui tombent du toit (il n'y a pas de gouttières sauf au-dessus des entrées);

- alimenter la cuve de collecte des eaux pluviales ainsi que d'évacuer le trop plein de cette dernière.

14.jpg

Nous avons trouvé de nombreuses pierres blanches dans les murs et les soubassements. Il a été confirmé lors de l'ouverture d'une nouvelle porte dans le pignon Est que le remplissage entre les chaînages en brique sont constitués pour moitié de silex (face extérieure) et pour l'autre moitié de pierres blanches (face intérieure). Ces pierres ont été trouvées souvent en situation de réemploi car elles comportent des traces de modénatures architecturales soignées.

Cette observations ainsi que les reliefs géométriques qui subsistent dans les champs alentours témoignent ici d'un passé plus urbanisé.

9.jpg

La tranchée de drainage est maintenant en grande partie réalisée et le pompage est activé, Le niveau de l'eau dans le sol descend progressivement et l'entreprise BEAUMESNIL BATIMENT poursuit maintenant le creusement du sol intérieur afin de constituer la masse thermique.

Ces dernières semaines, les employés du Centre Intercommunal d'action sociale du canton Brionne ont réalisé les plantations des Charmilles et d'une première série de 20 Noisetiers. Les 49 fruitiers qui avaient été greffés au printemps dernier ont, quant à eux, connu une première taille samedi par les soins de l'Association pomologique de Normandie animée par Jean-Pierre Couturier.

lundi 3 décembre 2012

Démolitions et terrassements

  3R.jpg L'entreprise GIRARD en charge des terrassements a réalisé le chemin d'accès. Des matériaux de récupération forment les gros blocs de la structure du chemin. Des matériaux extraits en carrière viennent finir la surface. Il faut cependant s'attendre à des dégradations de cette surface lors des passages des semis remorques ou des toupies de béton. Les réparations du chemin se feront à la fin du chantier.

  Les maçons ont réalisé le puits de collecte des eaux pluviales au-dessus duquel sera construit le local technique. C'est ici aussi que seront recueillies les eaux drainées autour de la maison avant d'être refoulées vers la mare.

mercredi 14 novembre 2012

Gîte à Beaumesnil

Pour le compte de l'association 1001 Légumes, lundi 12 novembre 2012, l'entreprise BEAUMESNIL BATIMENT a engagé les travaux d'aménagement du Pôle environnemental solidaire. Pour l'instant, il s'agit surtout de démolitions. Aujourd'hui mercredi la maison a pas mal changé. Voilà une occasion pour inaugurer ce blog.

  • Les photos de la démolition intérieure :

  IMG_7083R.jpg

mardi 17 janvier 2012

Architecture Ecologique

mosaique2.jpg

Depuis 1995, l'atelier d'architecture Pascal Sejourné conçoit des habitations et des constructions dans une démarche écologique :

En valorisant les apports bioclimatiques, En recherchant des matériaux à faible nuisance environnementale, En maîtrisant la demande en énergie, En construisant avec un faible niveau d'énergie incorporée, Avec une exposition la plus faible possible des occupants aux polluants chimiques, Avec des bâtiments entièrement réutilisables ou recyclables à la fin du cycle de vie.

HEUDEBOUVILLE

lundi 16 janvier 2012

SAINT ETIENNE l'ALLIER

0500.jpg0700.jpg0650.jpg

BOISSY-LAMBERVILLE

BL 2facade ouestBL 3